Concours internationaux de la Ville de Paris


Concours Étienne Vatelot
concours de lutherie et d'archèterie

Bibliothèque historique de la Ville de Paris

ACDA
Usine Springcourt - 5 Passage Piver - 75011 Paris - France
Tél. 33 (0)1 40 33 45 35
Fax 33 (0)1 40 33 45 38


Règlement du concours 1999

A - CARACTÉRISTIQUES DES INSTRUMENTS ET ARCHETS ADMIS A CONCOURIR
B - INSCRIPTIONS AU CONCOURS
C - TRANSPORT DES INSTRUMENTS ET DES ARCHETS
D - ORGANISATION DU CONCOURS - PRIX

Article 1

Le 2ème concours de lutherie et d’archèterie se déroulera du 25 novembre au 4 décembre 1999, à la Cité de la Musique, dans le cadre des Concours internationaux de la Ville de Paris. Il est organisé par Acanthes.
Ce concours a pour objectif de récompenser les luthiers et archetiers les plus représentatifs de la création contemporaine. Le jury recherchera chez les candidats la maturité du style, l’exigence du travail, la qualité de la sonorité.

Article 2

Il est ouvert aux luthiers et archetiers professionnels, de toutes nationalités, sans limite d’âge, dans les catégories suivantes :
• violon
• alto
• violoncelle
• contrebasse.


A – CARACTÉRISTIQUES DES INSTRUMENTS ET ARCHETS ADMIS A CONCOURIR

Article 3

3.1 – Chaque luthier ne peut présenter, au plus, que deux instruments qui doivent appartenir à deux catégories différentes (exemple : un violon et un violoncelle, ou un violon et un alto, etc.).

3.2
– Chaque archetier ne peut présenter, au plus, que deux archets qui doivent appartenir à deux catégories différentes (exemple : un archet de contrebasse et un archet d’alto, ou un archet de violon et un archet de violoncelle, etc.).

3.3
– Il est possible de participer au concours à la fois en tant que luthier et archetier à condition de respecter les dispositions mentionnées ci-dessus.

Article 4

Les instruments et archets présentés doivent avoir été réalisés entièrement par le candidat dans les deux années précédant le concours.

Article 5 – Les instruments

5.1 – Le montage des chevilles et du cordier est libre. Pour la commodité de l’exécutant, les violons et altos sont montés, si possible, avec des mentonnières de forme plate.

5.2
– Les cordes sont librement choisies par le candidat en fonction de ses objectifs sonores.

5.3
– De légers dégradés de vernis sont autorisés, mais les instruments ne doivent pas aller jusqu’à la copie d’ancien : pas d’usure excessive des arêtes, pas de traces de coups, ni de surcharge de patine, l’esprit du concours étant de présenter une facture contemporaine.
Les chanfreins de la tête peuvent être noircis.

5.4
– Les mesures à respecter, évaluées en centimètres, sont les suivantes :
• violon : de 35,2 à 36 cm
• alto : de 40 à 42 cm
• violoncelle : de 73 à 76 cm
• contrebasse à 4 cordes : longueur des cordes vibrantes entre 105 et 108 cm.

Les instruments non conformes à ces mesures seront éliminés d’office.

5.5
– Les épaisseurs et largeurs des manches doivent se situer dans les mesures traditionnellement admises, ainsi que les écarts de cordes. Il en va de même de la hauteur et de la rondeur des chevalets. Les instruments au montage peu soigné et considérés comme injouables par le jury seront éliminés.

5.6
– La place de l’âme doit être marquée au crayon sur le fond des instruments.

Article 6 – Les archets

La baguette doit être en bois de pernambouc. Les hausses doivent être exclusivement montées en ébène et argent.


B – INSCRIPTIONS AU CONCOURS

Article 7

• Les participants doivent envoyer, avant le 30 septembre 1999, le bulletin d’inscription joint à l’adresse suivante : Concours de lutherie et d’archèterie - Acanthes - Usine Springcourt - 5 Passage Piver - 75011 Paris - France.
• Les droits d’inscription sont fixés à 500 F par instrument et à 300 F par archet et doivent être envoyés en même temps que l’inscription.
• Ils doivent être réglés exclusivement par chèque libellé à l’ordre de “Concours internationaux de la Ville de Paris”. Tous frais annexes au paiement sont à la charge des candidats.
• Les candidats étrangers doivent s’adresser à leur banque afin de faire établir un chèque rédigé en francs français et compensable en France (pas d’eurochèques, ni de transferts bancaires).
• Les sommes perçues ne seront pas restituées en cas d’annulation ou de non-participation.


C – TRANSPORT DES INSTRUMENTS ET DES ARCHETS

Article 8

• Les instruments et archets en provenance de France et des autres pays de l'UE devront parvenir sur le lieu du concours les 18 et 19 novembre 1999, à l’adresse suivante :
Musée de la Musique - Cité de la Musique - 221 avenue Jean-Jaurès - 75019 Paris.
Les livraisons ou dépôts devront être effectués de 10h à 17h.

• Les instruments et archets expédiés à partir des autres pays devront parvenir à l’adresse de l’organisme mandaté par la direction du concours et chargé du dédouanement, à savoir à C.E.T.I. (adresse ci-dessous), avant le 22 octobre 1999.

• Tous les titres de transport (par voie terrestre ou par voie aérienne) doivent être consignés à :
Concours international de lutherie et d’archèterie - c/o C.E.T.I. - Route du Bassin n° 1 - Bâtiment A8, porte 30, 1er étage - 92230 Gennevilliers-Port - France - Tél. +33 1 40 85 82 72 - Fax +33 1 40 85 19 77.

• Le titre de transport reprenant les détails d’expédition doit être impérativement faxé à C.E.T.I. (Fax +33 1 40 85 19 77) le jour de l’expédition, accompagné d’une facture pro forma comportant les indications suivantes :
- nom, prénom, adresse, téléphone et fax du candidat ;
- “valeur douane” (valeur estimée par le candidat) avec la mention “sans valeur commerciale” ;
- désignation exacte de l’instrument ou de l’archet, matériaux utilisés, dimensions, date d’exécution ;
- apposition de la mention “pour exposition et retour obligatoire”.

Article 9 – Expédition des instruments et archets vers la France

Les frais d’expédition et d’emballage sont à la charge du candidat jusqu’au dépôt des instruments ou archets sur le lieu du concours ou à l’arrivée sous douane (aéroport ou Gennevilliers).
Les frais de dédouanement sur le territoire français seront pris en charge par la direction du concours pour les instruments ou archets venant de l’étranger (hors UE).
La liste des documents nécessaires pour les formalités de douane et d’autres instructions concernant le transport des instruments ou archets seront communiquées aux candidats ultérieurement.

Article 10 – Réexpédition des instruments et archets vers l’étranger

Tous les instruments et archets expédiés de l’étranger (hors UE) seront réexpédiés par la direction du concours à l’adresse indiquée par le participant, en port dû. Les éventuels frais de réemballage, les frais de formalités douanières et de transport seront à la charge du candidat.
Les réexpéditions se feront par l’intermédiaire de C.E.T.I. qui enverra à chaque candidat une facture pour ces frais de réexpédition. Dès réception du règlement, C.E.T.I. procèdera, dans les délais administratifs nécessaires, à la réexpédition et, dans la mesure du possible, par la même voie que l’expédition. Des solutions de remplacement seront envisagées, si nécessaire, par la direction du concours et C.E.T.I. et proposées aux candidats.

Article 11

11.1 – Les participants doivent assurer, à leur propre compte, leurs instruments ou archets, et étuis, pendant tout le déroulement du concours, y compris les transports, dès le départ des locaux du participant et jusqu’à bonne arrivée de retour, sans interruption.

11.2
– En conséquence, les organisateurs du concours, les personnes dont ils sont responsables, les autres participants, et toutes associations, personnes ou sociétés qui y prêtent leur concours à un titre quelconque ne peuvent être tenus pour responsables des dommages pouvant atteindre les instruments, archets et étuis, et les participants et candidats renoncent à tous recours contre les organisateurs, associations, sociétés et personnes susmentionnés.

11.3
– De même, chaque participant demeure responsable des conséquences pécuniaires de la responsabilité civile pouvant lui incomber en raison de dommages de toute nature (y compris les dommages corporels) causés aux tiers du fait des instruments, archets ou étuis, ou de sa présence ou participation au concours ; de convention expresse, aucun recours contre les personnes mentionnées au paragraphe 11.2 ne peut être admis à ce titre. Sans qu’il y ait obligation, les candidats sont conseillés de s’assurer contre ce risque.

Article 12

Les candidats s’engagent à laisser à la disposition de la direction du concours les instruments et archets jusqu’au 16 décembre 1999.
Les instruments et archets présentés au concours ne pourront donc être retirés avant cette date.

Article 13

Les candidats devront expédier les instruments et les archets dans leurs étuis, dans une ou plusieurs caisses. Le couvercle de la caisse ne sera pas cloué mais vissé, afin qu’il puisse être enlevé intact et resservir pour la réexpédition des instruments ou archets à leurs propriétaires. Le nom et l’adresse du candidat devront être portés sur chaque caisse.

Article 14

Chaque instrument et archet devra être accompagné d’une enveloppe cachetée, destinée à la direction du concours et placée dans l’emballage, contenant :
• les nom et prénom du luthier ou archetier,
• son adresse exacte, ainsi que celle où doit être retourné l’instrument ou l’archet,
• les lieu et date de fabrication de l’instrument ou de l’archet,
• un curriculum vitae, ainsi que deux photographies (format 13 cm x 18 cm) du candidat, portant le nom du photographe et l’autorisation de les publier,
• une autorisation de pratiquer de petites interventions sur l’instrument ou l’archet, nécessaires au déroulement du concours. Ces interventions seront effectuées par les luthiers ou archetiers officiels du concours.
Pour les instruments, un jeu de cordes de rechange sera placé dans l’emballage


D – ORGANISATION DU CONCOURS

Article 15

Le jury est composé de luthiers, d’archetiers et de musiciens-interprètes professionnels, de renommée internationale. Ses décisions sont définitives. Les membres du jury ne peuvent en aucun cas concourir.

Article 16

Le concours est anonyme. Les instruments ou archets ne doivent comporter aucun signe distinctif tel que étiquette, signature ou marque au fer.
Un numéro d’ordre est attribué à chaque instrument ou archet sous le contrôle d’un huissier désigné par la direction du concours. Ce numéro d’ordre ne figure pas sur l’étui, l’emballage et l’enveloppe mentionnée à l’article 14 ci-dessus qui doivent porter exclusivement le nom du luthier et de l’archetier concernés.
La liste portant les numéros d’ordre et les noms des luthiers ou archetiers correspondants, établie en un seul exemplaire est conservée par l’huissier jusqu’à la fin des délibérations du jury.
Les numéros d’ordre sont portés sur une étiquette adhésive qui est fixée sur les instruments et sur les archets.

Article 17

Dans un premier temps, les membres du jury, luthiers et archetiers, porteront un jugement général sur les instruments et archets reçus et écarteront du concours ceux qui ne répondront pas aux exigences du règlement du concours ou qui ne seront pas reconnus comme une oeuvre de qualité.
Dans une seconde étape, les instruments qui auront été jugés positivement dans le premier temps seront soumis au jugement des luthiers et, pour la phase finale, de l’ensemble des membres du jury.

Article 18

Le concours est doté de trois prix dans chaque catégorie d’instrument et d’archet.


Instruments

Catégorie violon

- Premier Grand Prix de la Ville de Paris : 30 000 F
- Deuxième Prix : 12 000 F
- Troisième Prix : 8 000 F

Ces trois prix sont offerts par Mécénat Musical Société Générale.

Catégorie alto

- Premier Grand Prix de la Ville de Paris : 30 000 F
- Deuxième Prix : 12 000 F
- Troisième Prix: 8 000 F

Catégorie violoncelle

- Premier Grand Prix de la Ville de Paris : 30 000 F
- Deuxième Prix : 12 000 F
- Troisième Prix : 8 000 F

Catégorie contrebasse

- Premier Grand Prix de la Ville de Paris : 30 000 F
- Deuxième Prix : 12 000 F
- Troisième Prix : 8 000 F


Archets

Catégorie violon

- Premier Grand Prix de la Ville de Paris : 12 000 F
- Deuxième Prix : 7 000 F
- Troisième Prix : 4 000 F

Catégorie alto

- Premier Grand Prix de la Ville de Paris : 12 000 F
- Deuxième Prix : 7 000 F
- Troisième Prix : 4 000 F

Catégorie violoncelle

- Premier Grand Prix de la Ville de Paris : 12 000 F
- Deuxième Prix : 7 000 F
- Troisième Prix : 4 000 F

Catégorie contrebasse

- Premier Grand Prix de la Ville de Paris : 12 000 F
- Deuxième Prix : 7 000 F
- Troisième Prix : 4 000 F


Mécénat Musical Société Générale achètera, pour une somme de 100 000 F (T.T.C.), un ou deux instruments primés destinés à de jeunes interprètes.

Article 19

Outre les prix mentionnés à l’article 18, le jury se réserve la possibilité d’attribuer un ou plusieurs prix spéciaux ou des certificats de mérite.

Article 20

• Les instruments ayant obtenu le Premier Grand Prix de la Ville de Paris seront joués dans un concert de gala par des musiciens de renom, le 4 décembre 1999, dans la Grande Salle de la Cité de la musique.
• Les instruments et archets qui auront concouru feront l’objet d’une exposition publique qui aura lieu du 5 au 12 décembre 1999, au Musée de la Musique.

Article 21

La direction du concours se réserve le droit exclusif de faire et de diffuser des photographies des instruments et des archets présentés au concours.

Article 22

En cas de litiges éventuels, le tribunal compétent est celui de Paris. La base juridique, en cas de réclamation, est le règlement en langue française


accueil CIVP - règlement 2011 - palmarès 2011 - le concours 2011 en images

règlement 2004 - Jury  2004 - le concours 2004 en images

montage de l'exposition - exposition 2004

palmarès et historique - palmarès 2004

concert et exposition 99  - catalogue 1999